Accueil Années 1970 La route de Salina [Road to Salina] (France-Italie, 1970) de Georges Lautner

La route de Salina [Road to Salina] (France-Italie, 1970) de Georges Lautner

0
0
198

routedesalina197107g

Jonas s’arrête en plein milieu de nulle part pour faire de l’essence. Mara, la propriétaire de la station-service reconnaît en lui son fils. Il ne la contrarie pas et reste quelques jours chez elle pour s’assurer le gîte et le couvert. Puis il rencontre Billie, la fille de Mara, qui le prend également pour son frère disparu. Jonas est immédiatement séduit par la jeune femme.

Le film jouit d’une réputation élogieuse chez les cinéphiles avertis. Ce serait un diamant noir caché dans la filmographie a priori conventionnelle de Georges Lautner. Je reconnais que c’est un objet étrange : le métier de Lautner fait qu’il évite les écueils du roman-photo, en louvoyant entre le drame psychologique et l’imagerie hippie au goût du jour. Acteurs convaincants : le falot Robert Walker Jr., dans un rôle de fantoche taillé à sa mesure ; Mimsy Farmer, à l’évidence sublime en icône psychédélique quasi abstraite ; Rita Hayworth émouvante en mère éplorée ; Ed Begley, qui apporte une solidité terrienne et rationnelle à son personnage de protecteur de la famille. Les paysages volcaniques (Canaries, sans doute), magnifiquement filmés, contribuent à nourrir le mystère abrupt où abouche l’intrigue.

Ce qui me retient de voir en ce film autre chose qu’une sympathique curiosité, c’est peut-être la musique. On vante souvent à tort la beauté du score composée par Christophe. C’est en réalité une musique insipide et envahissante, qui reprend sans grâce les poncifs les plus éculés du rock psychédélique. Pire : elle nuit au film en l’ancrant à jamais dans une rêverie baba-cool, loin de la portée universelle de son canevas tragique.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par notulescine
Charger d'autres écrits dans Années 1970

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le signe des renégats [The mark of the renegade] (USA, 1951) de Hugo Fregonese

1826 : nouvel Eldorado, la Californie est convoitée par différents partis, dont la jeune r…